Les aliments anti-inflammatoires: nos alliés

On a vu que l’inflammation est une réponse immunitaire, en mode défense, en cas de crise (ex; blessure, cassure, etc.) mais aussi une résultante d’un mode de vie et d’une alimentation acide. Il faut savoir que l’inflammation, quelle qu’elle soit est toujours acide et il est donc important d’alcaliniser notre organisme. Il y a beaucoup d’herbes ou de plantes qui peuvent contribuer à l’alcalinisation de l’organisme tel que la guimauve, l’échinacée, la griffe du diable, etc. Il n’en demeure pas moins que les fruits et légumes crus sont nos meilleurs alliés alimentaires pour alcaliniser notre système et le maintenir en santé. Connaître les aliments qui aident et ceux qui nuisent nous permet de faire un choix santé sensé, en voici quelques-uns :

Les aliments qui contribuent à exacerber notre état inflammatoire sont les suivants :

  • Les produits laitiers (lait, fromage, yogourt, crème glacée, etc.)
  • Les produits céréaliers & le gluten
  • Les sucreries et les aliments préparés & salés
  • Les aliments raffinés
  • Les protéines animales
  • Les gras Trans et les fritures
  • La tomate cuite (jus, coulis, et tomates en conserve, salsa, ketchup, etc.)
  • Les sodas, boissons gazeuses, alcool, etc.

Les aliments que vous mangez ont vraiment un effet sur la manière dont vous vous sentez et une alimentation anti-inflammatoire permet de réduire les symptômes de l'inflammation et les douleurs. Tous les aliments qui contiennent des bio flavonoïdes sont importants car ils sont essentiels au processus de guérison ainsi que pour réduire l’inflammation.

Le curcuma est un rhizome anciennement utilisé pour améliorer les conditions du foie, stimule la production de bile, nettoie le foie et stimule/renforce la circulation générale et sanguine. Il aide à la digestion et a un effet très bénéfique sur tout le système gastro-intestinal. Il favorise la guérison de l’organisme en entier et surtout, il possède de fortes propriétés anti-inflammatoires : il est définitivement bénéfique pour tous les cas d’arthrite, bursite, tendinite, etc.
Acheter la racine fraîche et passer une partie à l’extracteur pour un effet plus puissant que le curcuma en poudre.
L’addition de gingembre (ou poivre) aide à l’absorption du curcuma.

L’aloès (aloe vera) : est une plante vivace sans tige, dotée de qualités exceptionnelles. On recueille la pulpe claire qui ressemble à du gel et qui possède des actions curatives aussi bien en usage interne qu’en usage externe (dans le cadre d’une prise quotidienne de médicaments prescrits par le médecin et après lui avoir demandé conseil quant au risque d’interactions entre ces derniers et l’aloe vera). Le jus d’aloès est utilisé depuis des siècles pour soigner la peau. L’aloès stimule les défenses immunitaires, cicatrise mais elle agit surtout comme un anti-inflammatoire : un incontournable dans les cas d’inflammation du tube gastro-intestinal. L’aloès contient du mucilage adoucissant et calmant qui protège toutes les muqueuses du système digestif depuis l’inflammation des gencives jusqu’à l’irritation du côlon. On peut l’acheter en jus et en gel pour faciliter l’utilisation et on en ajoute à nos jus ou smoothies tout en suivant la posologie.

Le chou frisé : Le chou frisé appartient à la même famille que le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou et le chou vert. Le chou frisé est un légume sombre, bleu-vert avec des feuilles frisées et des tiges fermes. C’est un super aliment, une source riche en vitamines et minéraux. Le chou frisé contient également un taux très élevé de vitamine A, C, B6, manganèse, calcium, cuivre et potassium ! Une portion de chou frisé contient seulement 36 calories, fournit 192% du  besoin quotidien en vitamine A, et fournit également près de 90% du besoin quotidien en vitamine C. La vitamine C contribue à réduire les dommages causés par l'inflammation. Pour un meilleur goût, choisissez-le avec des feuilles plus petites car elles ont un goût plus doux. Le chou frisé peut être haché cru et ajouté aux salades.

La papaye : La papaye est un fruit qui abonde de substances anti-inflammatoires. Ces substances, qu’on appelle enzymes protéolytiques, empêchent les dommages causés par le processus inflammatoire. Cela a pour résultat d’accélérer le processus de guérison (la papaye peut même aller jusqu’à doubler la vitesse de régénérescence des tissus lésés). La consommation de papaye est particulièrement recommandée, c'est un fruit "sauvage", généralement non traité par les pesticides et un des fruits tropicaux qui se digère le mieux. Sa saveur un peu fade est relevée par du jus de citron. Il est parfait en salade de fruits!

La cerise : Plus les fruits et les légumes sont colorés, rouges, verts, bleus ou violets, plus ils contiennent d’anthocyanines, de bio flavonoïdes et de caroténoïdes. Ceux-ci sont des composés végétaux qui réduisent l’inflammation et protègent les cellules contre les molécules nocives de l’oxygène appelées radicaux libres. À l’Université du Michigan, des chercheurs ont découvert que la teneur en anthocyanines du jus de cerises amères a le pouvoir d’éradiquer l’inflammation aussi efficacement que l’aspirine (l’aspirine elle est acide).

Les baies : sont aussi un excellent choix alimentaire, surtout les bleuets et les fraises sont remplis de composés phyto chimiques anti-inflammatoires et antioxydants.

Lorsqu’on ressent l’inflammation à travers l’organisme il est essentiel de faire des changements alimentaires : plus de fruits et de légumes crus, en jus, en smoothie ou en salades!

Bonne santé!

Coup de coeur

Salade de chou frisé
1 chou frisé lavé et brisé en gros morceaux, essoré
Mettre en attente dans un grand bol

Marinade :
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 cuillères à soupe Nama Shoyu ou tamari
1 cuillère à soupe jus de citron ou vinaigre de cidre de pomme
½ cuillère à thé d’huile de sésame grillé (optionnel)
1 -2 cuillères à thé sirop d’érable
1 - 2 gousses d’ail émincées

Mélanger tous les ingrédients de la marinade. Verser dans le bol et masser le chou frisé jusqu’à absorption complète.

Ajouter :
1 poivron rouge en lanières
1 T oignons verts émincés
2 branches de céleri coupé en biseaux
¼ T chacun de coriandre, persil, ciboulette (frais & haché)
Servir et déguster

Retour aux chroniques